Les estampes joge-e, ou “images à double-sens”, sont un type de gravure sur bois qui peuvent être vues dans un sens ou l’autre. Elles étaient pour la plupart produites en grande quantité au 19ème siècle, présentant habituellement le portrait de divinités, monstres et autres figures historiques. Peu d’estampes de ce type ont survécu à l’épreuve du temps, en voici deux exemples.

joge-e

L’estampe ci-dessus, de Kuniyoshi (environ 1852), représente Hotei (le Buddha rieur) et Shoki (un personnage de légende). Vue à l’envers (voir ci-dessous), Hotei devient Asahina (un personnage de roman) et Shoki devient Zhan Fei (général militaire chinois).

joge-e

joge-e

Sur cette estampe publiée par Ezakiya Tatsuzo (environ 1842), vous pouvez voir de gauche à droite et de haut en bas (les images à l’envers sont décrites entre parenthèses): 1. Tengu (Gedo), 2. Le Roi Zhou de la dynastie Shang (Guan Yu), 3. le Dieu du Vent (Dieu de l’Orage), 4. Nyudo (deux grenouilles), 5. Tengu regardant en haut (Tengu regardant en bas), 6. Tofu Kozo (Mitsume Kozo), 7. Onamuchi-no-mikoto, le Dieu de la Nation (Iruka-no-omi), 8. Cao Cao (Shoki, Zhan Fei), 9. Mikenja (le fantôme de Mirin).

joge-e