Encore une preuve qu’Hokusai et ses oeuvres majeures, en l’occurence “Le rêve de la femme du pêcheur”, continuent d’influencer la société japonaise jusque dans ses plus obscures publicités.