Livre de poésies illustré par Utamaro
Un autre livre que je vous invite à découvrir sur le site de la bibliothèque publique de New-York. Et dont je vous traduit de manière très approximative et personnelle la description ci-dessous.

Par un jour de printemps ensoleillé, probablement en 1789, le poète Akera Kanko sort d’Edo (devenu Tokyo) en bâteau avec six camarades poètes pour passer la journée à le plage de de Shinagawa, où, à marée basse, ils trouvent des coquilles de “fleurs de cerises” et de diverses autres coquillages qui les motivent à clamer des vers (chacun son truc…). Ils conçoivent ensemble une anthologie de trente-six poèmes traditionnels sur le thème des coquilles. Ensuite, dès leur retour à Edo, Kanko invite les autres membres de leur cercle de poésie pour compléter la collection. Le jeune artiste Utamaro accepte de créer huit images pour accompagner les images.Utamaro transporte d’abord les lecteurs sur plage, où des gens se balladent en conversant pendant qu’ils recherchent des coquillages, et continue avec six images de coquilles magnifiquement imprimées. Toutes les coquilles sont nommées dans les poèmes qui les entourent, de manière à ce que les gens puissent les regarder pendant la lecture et les identifier. L’artiste emmène ensuite son lecteur à la maison de nuit où, dans une chambre très éclairée, les femmes de la maison sont sur le point de commencer une autre forme de “concours de coquilles”, assemblant des morceaux de coquilles peintes séparées en deux.