les maitres de l'ukiyo-e, couverture de l'ebook

Les maîtres de l'ukiyo-e, ebook gratuit

Téléchargez gratuitement notre livre électronique en vous abonnant aux mises à jour du site

flux rssAbonnez-vous au flux RSS
flux rssAbonnez-vous par email

Les japonaiseries de Vincent Van Gogh

japonaiseries-van-gogh (1)

En 1854, la convention de Kanagawa mit fin à 200 ans de fermeture du Japon au commerce extérieur. Il s’agissait d’un traité de nature inégale, mais il permit au monde entier de découvrir l’art japonais.

Les artistes européens ne se privèrent pas de découvrir cet art délicat. La passion de Monet pour l’estampe japonaise est d’ailleurs devenue public. D’autres artistes français comme Degas ou Manet furent aussi influencé par l’art d’extrême-Orient.

Plus au Nord, Vincent Van Gogh développa aussi une affinité pour l’estampe japonaise et en devint un avide collectionneur. L’artiste allait jusqu’à recopier les estampes pour vraiment s’en imprégner. Sur la présente page, vous pouvez découvrir quelques-une de ces copies de Van Gogh, deux Hiroshige et une de Eisen (la courtisane).

japonaiseries-van-gogh (2)

japonaiseries-van-gogh (3)

Le plus vieux manga du monde animé par le studio Ghibli pour une publicité

Le Choju-jinbutsu-giga représente des caricatures d’animaux et date du 7ème siècle, il est communément reconnu comme étant le premier manga.

Le studio Ghibli, qui fait aussi des publicités en plus des films qu’il produit, a créé une petite animation basée sur ce premier manga pour l’entreprise japonaise Marubeni Shin Denryoku.

Chouju_sumo2

Chouju_swimming

Chouju_thief

Les héros de l’ukiyo-e

Des scènes épiques où se rencontrent tradition et modernité. Ces estampes japonaises, imprimées comme au 17ème siècle, dépeignent la vie des héros de jeux vidéos et de dessins animés. Les dessins sont de Jed Henry, un illustrateur américain, et les impressions sont de David Bull, un autre américain passionné d’estampe japonaise qui travaille depuis le Japon.

Vous pouvez découvrir cette série dans ce billet de blog, et, si elles vous plaisent, vous les procurer en cliquant sur le lien au-dessous de l’oeuvre. Presque toutes les oeuvres sont disponibles en estampe japonaise ou estampe numérique.

RickshawCart1_1_1024x1024

Rickshaw Cart

Un vibrant hommage à Mario Kart.

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-) – Acheter l’estampe numérique (CHF 80.-)

TroubleAfoot1_1_1024x1024

Trouble afoot

Les tortues ninja comme vous ne les aviez jamais vues.

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-) – Acheter l’estampe numérique (CHF 80.-)

BlueStorm1_c8d2c6bb-e806-4a0a-a0d5-6700fba48dbe_1024x1024

Blue Storm

Mega man, version historique.

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-) – Acheter l’estampe numérique (CHF 80.-)

TheHeroRests1_1024x1024

The Hero rests

Link, le héro de Zelda, prend un petit temps de repos bien mérité.

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-)  – Acheter l’estampe numérique (CHF 80.-)

Infestation1_1024x1024

Infestation

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-)

FlightofFantasy1_1024x1024

Flight of Fantasy

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-) – Acheter l’estampe numérique (CHF 80.-)

FoxMoon1_1_1024x1024

Fox Moon

Acheter l’estampe japonaise (CHF 180.-)

Estampes japonaises représentant des américains des années 1860

20104002039_25a6a9939a_b

Cette sélection d’estampes est un bon example d’un sous-style particulier de l’ukiyo-e, les Yokohama-e, qui dépeignent les étrangers qui arrivèrent à Yokohama dans les décennies entre 1860 et 1880. Les étrangers en question étaient le plus souvent des nord-américains, mais il y avait aussi quelques hollandais, portugais ou espagnols.

De nombreux artistes ont abordé ce thème, les plus prolifiques étant Utagawa Yoshitora et Utagawa Yoshikazu. Il est intéressant de voir le regard que portaient ces artistes sur les étrangers après deux siècles de fermeture au monde.

 

20290629335_c563a189b3_b

20290629075_dc741b7117_b

20282263562_dc20d5a956_b

20282263372_244e564da6_b

20264365926_ec11b227d6_b

20296568091_a784e5e28d_b

19669652223_39c710c417_b

20102613108_6d5d5a35f1_b

20103999879_ea168323b8_b

La fauconnerie vue par Kyosai

17113132790_409b69b64b_z

Fils de samourai, Kawanabe Kyôsai (1831-1889) était un peintre, illustrateur, et maître de l’estampe japonaise. Il entra au service d’Utagawa Kuniyoshi à l’âge de six ans, puis devint étudiant à l’école Kano dès ses neuf ans.

Sa renommée vient principalement de sa présence à l’exposition internationale de Vienne en 1873, mais aussi de ses caricatures politiques, qui lui ont valu une arrestation et un séjour en prison en 1870.

On connaît moins son “Ehon Taka Kagami”, qui est pourtant une référence en matière de fauconnerie au japon. Il y illustre de magnifiques faucons, leur alimentation, les outils et gants, tout ce qu’un novice en la matière pourrait vouloir apprendre.

 

17093225177_1487dda85d_z

17300687815_15a7b81288_z

17298844072_6648bd12c0_z

17300212531_d69272bcb7_z

16678214344_aef36b7a5a_z

16678215534_1280217852_z

17114477609_0c79d06497_z

17112914258_9124564aef_z

17093225177_1487dda85d_z-(1)